novembre 17, 2018
Nationale

*17 sénateurs écrivent au président Lambert en vue d’interpeller le Premier ministre*

Dans une correspondance acheminée au Président du grand corps hier mercredi 12 juillet, 17 sénateurs ont décidé d’interpeller le Premier ministre Jack Guy Lafontant et ce, dans un délai ne dépassant pas 48 heures vu l’urgence de l’heure. Après de multiples rencontres entre les sénateurs, ils sont convenus de donner une motion de censure au chef du gouvernement.

La majorité au Sénat de la République suivrait celle de la Chambre des députés? Elle semble être éclatée. Une rencontre s’est déroulée hier mercredi 12 juillet au début de la soirée entre les sénateurs toute tendance confondue. Certains sénateurs membres de la majorité présidentielle ont paraphé cette note demandant l’interpellation de Premier ministre. Ce qui semble agacer le sénateur Kedlaire Augustin, chef de file de cette majorite moribonde, pratiquement absentéiste au Sénat de la République.

Le sénateur du Nord’Ouest, qui dit n’était pas au pays au moment de l’èvènement du 6 au 8 juillet dernier, fustige le comportement de ces sénateurs et croit qu’il serait de bon ton de parler directement au Président de la République pour demander à son Premier ministre de partir. Sinon ils seront dans la stricte obligation d’éjecter le très insipide Jack Guy Lafontant.

Le sénateur de l’Ouest, Jean Renel Sénatus, pris de colère s’est montré très acide contre son collègue Augustin et croit dur comme fer qu’il faut absolument interpeller le chef du gouvernement. L’ancien commissaire du gouvernement de Port-au-Prince traite de corrompus et de lâches les dirigeants au plus haut niveau de l’Etat et ses pairs. Il confirme que le président Jovenel Moïse a appelé en personne certains sénateurs pour leur demander de rétracter. Ce qui n’a pas plu au sénateur Sénatus.

Quant au sénateur Rony Célestin, il veut démonter le bloc majoritaire. D’ailleurs, il annonce la formation d’un bloc de 9 sénateurs dissidents de la majorité présidentielle. Le sénateur du Centre, très remonté contre le président Jovenel Moïse, ne jure que par le départ du Premier ministre.

Related Posts

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *