mai 26, 2019
Nationale

Avec la réactivation de la CNDDR, Le président Jovenel Moise mérite la prime Oscar, selon le député Reynald Exantus

La réactivation de la Commission Nationale de désarmement, de Démantèlement et de Réinsertion, par le président Jovenel Moise, a donné lieu à des débats au sein de la société.Si l’ancienne Première dame de la république, Mirlande Hyppolite Manigat, hier, s’interroge sur la capacité d’une Commission à desarmer les individus armés illégalement, le député Reynald Exantus, quant à lui, envoi le président dans les cordes.

Avec la réactivation de cette commission, le président Jovenel Moise mérite bien la Prime Oscar, récompensant les meilleurs réalisateurs de Films Hollywoodiens. Cette initiative ne va rien donner comme résultats, d’ailleurs on l’avait déjà essayé, a rapelé l’élu de l’Organisation du Peuple en Lutte.

Plus loin, le représentant de la commune de l’Estère à la Chambre basse dit voir dans cette démarche, un moyen visant à blanchir de l’argent et faire passer du temps. Selon lui, il faut rechercher les causes des problèmes dans la défaillance même de l’Etat. Car, explique-t-il, c’est la défaillance institutionnelle qui nous conduit là où nous sommes aujourd’hui.

La population ne doit pas espérer grand chose, c’est un passe-temps, cette commission, a renchéri le député Exantus. Comme il l’a toujours prôné, il croit dur comme fer que le salut de ce pays doit passer une tabula rasa, laquelle indispensable à la refondation de l’Etat Haitien.

Azaine Mauryle

Related Posts

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *