décembre 13, 2018
Nationale

Insécurité/Guerre Psychologique : La déstabilisation de Michael Gédéon et la Grande Frayeur des Petro-Amateurs ou Jeunots…

Le mot de la Rédaction de Galaxie…par Raphaël Théoma Daniel…

Nous sommes restés sur notre soif lors de cette séance; chacun a parlé pour ne rien dire surtout, adroitement, sournoisement chacun a protégé son “Bandit” ou son groupe d’hommes de sac et de corde.
Il y a des postes qu’on doit refuser par modestie, par stratégie, par intelligence. Il y a des combats qu’on n’engage pas, car on ne fait pas de prisonniers ; le vainqueur est celui qui reste debout, le vaincu est mort ou mis à mort.
Michaël Gédéon devait le savoir en tant que tacticien ; on peut vous tuer physiquement, mais aussi psychologiquement. Malheureusement, le chef de la PNH n’a pas pu tenir la route face aux pressions psychologiques ; il ne convainc pas, alors qu’il avait toute la latitude de le faire ; dommages-intérêts !
Comme des enfants innocents, sans soucis du danger, de la complexité d’une longue aventure.

Les Petro-Challengers aussi n’avaient pas très bien compris peut-être dans quel guêpier ils allaient se fourrer ; on ne leur avait pas expliqué qu’il s’agissait d’une guerre ; on ne rentre pas dans une guerre désarmée et sans technique de combat. Dès les premières salves, ces ‘’Jeunots’’ ont déserté le champ de bataille. C’est une Guerre et non une Promenade de santé ; cela demande de la stratégie et des nerfs solides.

La Corruption est un système ; en tant que tel, il a ses principes, ses adhérents, ses soldats. Il répond même à une certaine ‘’Logique’’. Elle est enseignée, transmise…
Et comme il fallait le deviner, l’utilisation de techniques psychologiques ont poussé les ‘’Jeunots’’, qu’on a envoyé à la boucherie, à penser qu’ils étaient en position de faiblesse.

Quand on est engagé dans un tel processus, il faut prendre en compte : La dissuasion ou approche diplomatique ; la persuasion ou approche de la force ; la séduction ou approche politique, voire psychologique. Pour cela, il faut avoir la Volonté, le Leadership.

Nous sommes dans l’hébétude, dans un flottement trompeur, tout est flou, irréel et même surréaliste.
Personne ne sait exactement qui a le contrôle, puisque le DG de la PNH a joué les figurants; les parlementaires ont protégé leurs arrières, le problème reste entier.

À défaut d’une solution, d’une assurance officielle, consolons-nous sur une lueur, celle de l’intelligence agissante d’hommes et de femmes déterminés à Vivre.

Mais reconnaissons-le, L’Inquiétude demeure Entière, Vive, après cette séance aux conclusions peu rassurantes.

Raphaël Théoma Daniel

Related Posts

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *