juin 18, 2019
Société

Les occupants illégaux du champ de Mars ont 24 heures pour libérer les places

Les marchands ambulants autres occupants illégaut ne sont plus les bienvenus dans l’air du champ mars. Le Maire de Port-au-Prince accorde un délai de 24 heures à ces personnes pour libérer l’intégralité des zones du Champs-de-Mars de tous types d’activités susceptibles de nuire à un usage sain et régulier de cet espace.

Le maire de cette commune se bat comme un guerrier pour reprendre le contrôle de cette place trop longtemps restée sous la tutelle du ministère de l’Intérieur et des Collectivités territoriales.

À Partir de ce lundi 7 janvier 2019, l’administration communale de Port-au-Prince reprend officiellement les rênes de l’aire du Champs-de-Mars.

Le maire Youri Chevry dit regretter que ce lieu touristique, récréatif et hautement symbolique de notre passé glorieux, soit occupé, de manière anarchique et illégale, par des individus se livrant à des activités de toutes sortes dont, dit-il, certaines ternissent l’espace et affectent la salubrité publique.

Il annonce en ce sens que des dispositions seront prises par l’administration communale de Port-au-Prince en vue de réglementer l’utilisation de l’aire de la plus grande place publique du pays. Il promet de redonner au champ de mars son visage d’antan afin de lui permettre de remplir ses fonctions premières.

Les permis de stationnement et autres délivrés par la Mairie sont désormais rapportés. L’édyle de Port-au-Prince dit entendre publier sous peu un arrêté municipal dans le but de réguler le fonctionnement et l’utilisation du Champ de Mars.

L’Administration Municipale accorde aux concernés un délai de vingt-quatre (24) heures, à compter de cette date, pour se conformer à ces dispositions et informe que toutes les mesures coercitives nécessaires seront prises en conséquence.

Gardy Saint-Louis

Related Posts

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *