novembre 17, 2018
Uncategorized

Nomination du PM: la courte liste serait réduite à deux noms

Le dénouement est loin. Très loin. L’horizon politique n’est toujours pas clair. La rencontre annoncée entre le président de la République et les présidents des deux branches du parlement a bien eu lieu. Discussions houleuses. De grandes agitations. La réunion n’a pas été facile. Aucune entente n’est encore trouvée entre les responsables des deux pouvoirs autour d’un nom.

Entre 11h AM et 3h PM, Joseph Lambert, Gary Bodeau et Jovenel Moïse se sont entretenus pour se fixer sur le choix du Premier ministre. Pendant 4 heures d’horloge, chaque nom de la courte liste est passé en revue. Des quatre noms cités, deux seraient éjectés après moults discussions. Il s’agirait du notaire Jean Henri Céant, leader de file de Renmen Ayiti, ancien candidat à la présidence et de l’actuel directeur général du BMPAD, Ignace St-Fleur.  

Deux autres noms seraient encore en lice. Comme l’avait bien signalé le secrétaire général du conseil des ministres, Renald Lubérice, sur son compte tweeter tard dans la nuit du vendredi 3 août, il est question de Uder Antoine, actuel directeur exécutif du Conseil Electoral Provisoire et du coordonnateur général de l’OPL, Edgard Leblanc.

Ces deux personnalités jouissent d’une bonne reputation. Uder Antoine, cadre bien connu de l’administration publique. Il a roulé sa bosse dans divers ministères et a eu de grandes responsabilités dont la coordination de l’Office de Management et des ressources Humaines (OMRH). Selon certains, il serait le chouchou de l’International vu qu’il les a beaucoup cotoyés et a eu de très bons rapports avec eux.

Edgard Leblanc est aussi un personnage très respecté du milieu politique. L’ancien president de l’Assemblée nationale est perçu comme un homme intègre, idoine et de conviction. Des témoignages élogieux fleurissent généralement à son égard. Vieux routier de la vie politique, M. Leblanc est à son deuxième mandat comme numéro de l’OPL.

Pour l’instant, une longue pause est observée entre le président Jovenel Moïse et les présidents des deux chambres. Une autre séance de travail est prévue pour ce dimanche 5 août au Palais national. Cette fois, aura t-il un dénouement? Personne n’ose répondre à une telle question. Entre temps, le pays retient son souffle et attend le nom du successeur de Jack Guy Lafontant à la tête de la Primature.

Related Posts

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *