novembre 17, 2018
Uncategorized

Nouveau secondaire: les élèves du Lycée Célie Lamour crachent leurs frustrations

Entre Colère et frustrations, les élèves du lycée Célie Lamour n’ont pas mâché leur mot pour dénoncer la défaillance du programme du nouveau secondaire.

Un mois après l’ouverture de l’année scolaire le 10 septembre dernier, les cours pour les nouvelles matières peinent à débuter dans leur école. Si pour certaines matières le processus de recrutement semble être oublié, pour d’autres les professeurs réclament leur lettre de nomination.
En réponse à cette situation, certains d’entre elles ont pris la voie des medias pour demander aux autorités concernées d’agir rapidement.

« Nous demandons la nomination sans délai des professeurs sinon nous passerons à d’autre étape, déclarent les élèves.

La directrice de l’école, madame Gabriel Confident se dit impuissante et dépourvue face à cette situation. Relatant les défis auxquels elle fait face par rapport à ce programme, elle invite les autorités à prendre leur responsabilité dans ce dossier. Selon elle, l’état doit agir vite pour permettre à ces élèves de se préparer pour les examens officiels.

Dans l’amertume de se voir obligé d’utiliser les moyens forts pour exiger à l’Etat de respecter leur droit à l’éducation, leur cri d’alarme risque de s’accompagner d’action selon leur propos. Elles menacent de nuire au bon fonctionnement de la direction départementale si rien n’est fait dans un délai qu’elles ont omis de préciser.

« Les professeurs doivent être nommés dans les jours qui viennent pour qu’on puisse retourner en classe comme tous les autres écoles de la ville » suggèrent t-elles

Initié en Haïti depuis une vingtaine d’années, il est désormais exigé par l’Etat que les institutions scolaires du pays se soumettre au programme du nouveau secondaire. Malgré le pessimisme de certains quant à son applicabilité l’Etat tient mordicus à poursuivre la rénovation du système éducatif avec ce programme.

Vu de loin par certains commentateurs, ce programme a théoriquement les attributs nécessaires pour contribuer à moderniser le système scolaire. Offrant une filière technique et pédagogique aux élèves, il devrait leur permettre de s’orienter dans le domaine de leur compétence. Mais pour être efficace, faut-il d’abord que l’état institue les structures nécessaires à son application comme le revendique surtout les responsables des établissements publics.

Rosenie Volcy

Radio Metronome

 

Related Posts

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *