novembre 17, 2018
Société

Salaire minimum: 105 gourdes de plus pour les ouvriers des usines

L’arrêté fixant le salaire minimum est publié ce lundi 8 octobre dans le journal Le Moniteur. De 315 gourdes, les ouvriers auront 420 gourdes comme salaire minimum pour une durée de 8 heures de travail, alors qu’ils réclamaient au moins 1000 gourdes. Tous les secteurs sont donc pris en compte dans cet arrêté. Ils sont éparpillés en segment de A à H entre 500 et 215 gourdes.

Désormais, pour 8 heures de travail, les personnes évoluant dans le segment A à savoir les banques financières, maisons de transfert, super marchés et autres toucheront 500 gourdes. Celles qui fonctionnent dans le segment B, Batiments et Travaux publics, quincailleries, maisons de location de voiture, percevront 400 gourdes.

350 gourdes pour les restaurants, le secteur agricole, la presse communautaire, entre autres. 215 gourdes pour les gens de maison. Quant aux industries d’assemblage tournées vers l’extérieur et les industries manufacturières, ces personnes recevront 420 gourdes pour une journée de 8 heures de travail. 400 gourdes pour les agents de sécurité, les écoles professionnelles et les institutions de santé privées employant plus de 10 personnes.

A rappeler que hier dimanche 7 octobre, date marquant la journée internationale du travail décent, plusieurs dizaines d’ouvriers avaient investi le macadam de la zone métropolitaine de Port-au-Prince. Ils réclamaient 1000 gourdes comme salaire minimum pour une journée de travail.

Related Posts

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *