octobre 23, 2019
Nationale

L’Estère: Les autorités artibonitiennes tentent de rassurer

Le délégué du département de l’Artibonite, Herby Dalencourt et le commissaire du gouvernement des Gonaïves, Me Marie Paul Clerjuste Valentin, ont rencontré la presse ce lundi 28 mai en vue de fixer leur position par rapport aux actes de violence qui se sont produits dans la commune de l’Estère le week-end écoulé suite à la disparition du maire principal de cette ville Sénèque Estimable.

 

Plusieurs bureaux ont été vandalisés. Les vitres cassées et certains locaux sont partis en fumée. Les plus hautes autorités du département disent prendre toutes les dispositions en vue d’éviter le pire. Deux parmi les malfrats ont été appréhendés. Selon certaines sources, ces actes ont été commis par des habitants de la section communale Mapou Lagon, fief du maire Estimable. Ils tentaient de jouer aux trouble-fêtes en vue de forcer les autorités à retrouver le maire.

 

Pour l’instant, des rumeurs persistantes ont fait croire que des habitants du centre-ville seraient armés dans le but de répondre proportionnellement à ceux de Mapou. La situation est pour le moins difficile à l’Estère et le calme n’est toujours pas revenu.

 

Le délégué départemental a fait savoir qu’un avis de recherche a été lancé au niveau national afin de retrouver l’édile de la ville de l’Estère. Par ailleurs, une correspondance a été acheminée au niveau du ministère de l’Intérieur et des Collectivités territoriales au sujet du dysfonctionnement de la maire de cette commune, a tancé M. Dalencourt.

 

Des appels au calme ont été lancés par des organismes des Droits humains et d’autres responsables. Le représentant de l’Exécutif au niveau du département de l’Artibonite a fait une véritable apologie de la non-violence auprès de la population afin d’éviter des représailles.

Related Posts