novembre 28, 2020
Actualités

Après des graves menaces contre la classe des affaires, le député Esaïe Prophète estime que ses propos ont été mal compris

Le député de Quartier Morin, Esaïe Prophète, dénonce, dans un communiqué de presse, «l’interprétation erronée » d’un message audio transmis sur whatsapp à ses pairs de la 50e législature après la manifestation du 7 février 2019.

Dans ce message partagé de nombreuses fois, le parlementaire s’en est pris à ses collègues qui œuvreraient à la chute du pouvoir en place. Il a également mis en garde les adversaires de Jovenel Moise contre de graves représailles.

Il a indiqué qu’une démission forcée du chef de l’état déboucherait à coup sûr sur une guerre civile. « Les magasins des hommes d’affaires qui soutiennent l’opposition seraient détruits », a-t-il dit.

Sans nier les propos incendiaires, Esaïe Prophète affirme, dans son communiqué : « on ne peut pas réduire le pays à des barons du secteur privé qui, en réalité, sont le cerveau de cette déplorable situation qui met le pays au bord du précipice. Il est grand temps que le peuple Haïtien prenne son destin en main et que les élus se comportent en hommes libres ».

Related Posts