septembre 19, 2020
Nationale

Des instructions ont été passées pour épurer la Police nationale d’Haïti

À la suite d’une réunion organisée par le commandant en chef de la police nationale d’Haïti, hier lundi, des instructions formelles ont été passées par le haut-commandement de la PNH pour épurer l’Institution policière selon l’inspecteur principal, Gary Desrosiers.

Ce dernier informe que la police nationale d’Haïti a déjà identifié quelques policiers qui sont impliqués dans l’assassinat de leurs frères d’armes. Une enquête a été ouverte au niveau de l’inspection générale en vue de faire la lumière sur ce dossier. Ils n’ont jamais répondu aux convocations de l’IGPNH et décident de prendre la fuite selon le porte-parole de la PNH.

Devant une telle situation, le directeur général de la police nationale, Michel-Ange Gédéon, ne peut rester impuissant, a fait remarquer l’inspecteur principal. Le haut-commandement de la PNH a pris des mesures pour débarrasser l’instution policière des mauvaises graines, a t-il renchéri.

Gary Desrosiers annonce qu’un avis de recherche sera lancé sous peu contre les policiers en fuite. Parallèlement, il informe que l’institution policière a recensé 4 policiers tués par balles au cours du mois de janvier.

Sans toutefois dementir les chiffres avancés par les organisations de défense des droits humains,
il dit ignorer les mécanismes utilisés par ces organisations pour recenser les victimes de violences armées.

Gary Desrosiers informe qu’en 2016, 26 policiers ont été tués par balles, en 2017 au moins 17 sont tombés. Ces chiffres sont restés inchangés en 2018.

Gardy Saint-Louis

Related Posts