novembre 14, 2019
Actualités

Equateur: Pouvoir et indigènes sur la table des négociations

La mobilisation du mouvement indigène a pris fin ce dimanche après de moultes négociations. En effet, le gouvernement de Lenin Moreno a finalement accepté de retirer le décret polémique supprimant les subventions au carburant en Équateur.

7 morts et 1 300 blessés, un lourd bilan pour des manifestations dans tout le pays pendant 12 jours. Finalement, le président Moreno a entendu raison. Son gouvernement et le mouvement indigène ont trouvé un accord ce dimanche 13 octobre à Quito, à l’issue d’un dialogue sous l’égide de l’ONU et de l’Église catholique.

Le représentant de l’Onu en Equateur, Arnaud Peral, a annoncé que les mouvements ont pris fin avec l’entente des 2 parties d’annuler le décret. Les deux parties se sont mises d’accord sur la préparation d'”un nouveau décret qui annule le décret 883″ sur l’essence.

Le successeur de Rafel Correa s’est adressé à la nation en milieu de journée. “Frères indigènes, je vous ai toujours traités avec respect et affection”, a lancé le président Lenin Moreno en ouverture de cette réunion, organisée dans un centre religieux de la capitale et retransmise à la télévision. “Cela n’a jamais été mon intention d’affecter les secteurs les plus démunis (…), les plus pauvres”, a insisté le chef de l’État, un libéral élu en 2017 sous l’étiquette socialiste.

La communauté indigène, qui représente un quart de la population, est le fer de lance de la contestation contre les réformes économiques négociées avec le Fonds monétaire international (FMI) en échange d’un prêt de 4,2 milliards de dollars, dont la mesure la plus polémique est le décret 883, qui supprime les subventions au carburant et multiplie par deux les prix à la pompe.

Dimanche, des heurts ont eu lieu aux abords du Parlement de Quito alors que la ville se remettait à peine de la journée mouvementée de samedi.

Sources combinées AFP et Radio Métronome

Related Posts