décembre 4, 2020
Nationale

Jovenel Moïse continue de prôner le dialogue et l’entente nationale

L’acceptation d’un dialogue franc et sincère est impératif à la fois conjoncturelle et historique”, “N’ayons pas peur de dialoguer et de rechercher, en dépit de nos différends, le chemin de l’entente” tel a été le vœu pour l’année 2019 du chef de l’Etat le 1er janvier dernier au Gonaïves.

Aujourd’hui le Président de la République Jovenel Moïse, faisant état de la nation devant l’Assemblée nationale lors de la cérémonie l’ouverture de la première session ordinaire de l’année législative 2019, a réitéré son appel au dialogue. “Cette année doit être celle du dialogue et de l’entente” a souligné le chef de l’état devant les sénateurs et députés.

Jovenel Moïse demande aux acteurs politiques de rompre avec la cécité institutionnelle qui, dit-il, gangrene la société. ” Ça doit être un défi politique, institutionnelle, économique et sociale que nous devons de relever”, a t-il souligné.

Il faut continuer avec les initiatives porteuses de changement et génératrices de richesse, corriger les erreurs du passé et adopter des innovations qui s’imposent a renchéri le chef de l’état. Il a fait remarquer que 2018 a été une année difficile et de rude épreuve. Avec une économie à genoux et un dollars que se fait rare. Il dit croire que le secteur agricole mérite d’être renforcé. Pour ce faire, il dit miser sur la stabilité politique afin d’attirer les investisseurs dans le pays.

Jovenel Moïse dit accorder une grande priorité à ce dialogue qui dit-il devient “une obligation pas un choix”. Il revient sur les instructions qu’il a passé au premier ministre Jean Henry Céant afin d’initié le dialogue entre tous les secteurs de la vie nationale. Jovenel Moïse informe que les première décision seront communiquées bientôt.

Gardy Saint-Louis

Related Posts