novembre 14, 2019
Actualités Nationale

Jovenel Moïse: OVNI politique confirmé

12h11. Costume bleu, cravate rouge, le président de la République Jovenel Moïse fait son apparition sur la cour du Palais national. Cette fois, il a opté pour une conférence de presse en plen air. La nation retient son souffle. Jovenel Moïse convoque la presse pour une annonce de grande envergure. Quoi qu’il en soit, le pays sera en ébulition. De joie ou de peine. Les journalistes présents sur la cour se frottent les mains pour une rare occasion. Du pain béni. La tête de monsieur Moïse est sur une table en or pour une occasion unique.

Pour un coup de com, c’en est un. Le président a parlé pendant plus d’une heure pour annoncer une seule chose. Il ne compte pas démissionner. ” Ce serait irresponsable de ma part de remettre une lettre de démission dans cette situation”, a t-il lâché en substance. Jovenel Moïse annonce clairement sa volonté de faire face aux mouvements de rue qui réclament à cor et à cri sa démission. Mais, a t-il compris la profondeur de la crise? Comprend t-il son niveau de responsabilité?

Sans histoire politique. Sans parcours. Sans formation politique, Jovenel Moïse confirme qu’il est un vrai ovni politiquement. Il ne maitrise même pas le momentum pour intervenir en public. 5 semaines de blocage. Fermeture des classes. Pas de transaction économiques. Cependant, le président ne tient qu’à la durée de son mandat même sans contenu. Le locataire du Palais national minimise l’appel de la majorité des secteurs à laisser le pouvoir pour un dégel de la situation.

Bizarre. L’ancien responsable de Agritrans, par ses déclarations intempestives, s’est tiré un balle dans les pieds. La commission fraichement montée est au bord de l’implosion. Au moins 3 membres influents auraient décidé de démissionner. Le dialogue, mot passe-partout de ce pouvoir, bat déjà de l’aile. Il a entravé le travail des commissaires déjà compliqué.

Le président a parlé pour ne presque rien dire. Il s’est tout simplement mêlé les pinceaux. Le président n’a répondu à aucune question. Il s’est contenté de polémiquer sur des vieux sujets devenus de véritables démons. Contrats juteux. Prêt à l’Ona. Il a clairement indexé une partie de la bourgeoisie haïtienne. Un discours porté sur le système politique dont il est lui-même un fils authentique. Jovenel Moïse n’a fait que remobiliser la rue qui était en mode pause depuis les dernières 48 heures.

Related Posts