décembre 4, 2020
Actualités

La 3ème cohorte des anciens boursiers Haïti-Québec de l’ENAP plaide pour une nouvelle administration publique

Le groupe des Fonctionnaires-Maîtres en administration publique et anciens boursiers de l’ENAP Haiti-Québec dans une note rendue publique le mardi 29 octobre dernier ont fait état de la situation désastreuse qui sévit dans le pays depuis les événements des 6 et 7 juillet 2018, ont-ils indiqué.

Ces anciens boursiers issus de la 3ème cohorte Haiti-Quebec de l’ENAP disent constater avec tristesse l’inflation galopante frisant déjà les 20% du déficit budgétaire record pouvant atteindre les 36 milliard de gourdes pour l’exercice fiscale 2018-2019 regrettent- ils.

Pour ces Fonctionnaires et Maîtres en Administration, il s’agit de l’incapacité flagrante des plus hautes autorités politiques à trouver des solutions efficaces en vue de satisfaire “les revendications légitimes de la population ” ont-ils fait savoir.

De ce fait, face à ce cri de justice sociale, ces hauts fonctionnaires en Administration décident de s’allier à la cause du changement en revendiquant l’Émergence d’une nouvelle administration publique plus compétente et plus performante visant à fournir un meilleur service public aux citoyens souhaitent-t-ils.

Parallèlement aux autres secteurs de la vie nationale les fonctionnaires anciens boursiers 3ème cohorte Haiti-Quebec, estiment que le départ du chef de l’État demeure comme la majorité le réclame, une sanction légitime à son incapacité à réconcilier la nation et sa faillite à l’application de l’article 136 de la constitution haitienne déclarent -ils.

Les anciens boursiers ont aussi profité pour mettre en garde contre toutes les alliances et mesalliances conjoncturelles qui visent selon eux, à chambarder le pouvoir par haine et conflits personnels, sans aucune motivation véritable pour changer l’ordre social et économique d’apartheid, héritage de la société coloniale esclagiste, dénoncent-ils.

Jean Robert Gay, Marie Florence Jean Pierre, Oriol Charles, Constant Duvivier, Irma Astier, Emmanuel Palcide , Nadine Steevenson Dossous, Illercé Solon, India Jean Pierre, Tayana A.Bellony, Ketter Guillaume, les 11 signataires de cette note recommandent aux autorités de l’état d’inclure la réforme de l’Administration Publique dans l’agenda des changements globaux en faisant preuve d’abnégation afin de canaliser les énergies dans le sens du sauvetage national.

Il convient également aux instances gouvernementales de prioriser l’aspect humain en toute chose, et de se préparer à subir le changement du système souhaité.

Les anciens boursiers de l’ENAP exhortent aussi aux acteurs de mettre en place de véritables structures d’action capables de suivre les différentes phases de la transition.

Quand aux solutions au problème budgétaire que connaît le pays durant ces deux ans, les Fonctionnaires et Maîtres en Administration de l’ENAP proposent à l’état de revoir la fiscalité haïtienne non d’un point de vue punitif mais suivant une logique d’équité et de justice sociale, estiment ces anciens boursiers Haïti-Quebec.

Frantz Romage

Related Posts