septembre 18, 2020
Nationale

*La majorité présidentielle scelle le départ du Premier ministre*

Au cours d’une réunion tenue ce jeudi après-midi par le bloc majoritaire à la Chambre basse, plus d’une soixantaine de députés ont opté pour le départ du cabinet ministériel. Réunie presqu’au grand complet, la majorité présidentielle, forte de 70 députés, a choisi son camp à l’exception de 3 députés qui sont foncièrement contre la démission de Jack Guy Lafontant et de son équipe.

Après la rencontre, une délégation, ayant à sa tête Alfredo Junior Antoine, a été formée en vue d’informer le chef de l’Etat de la décision de plus de 60 députés de la majorité de se désolidariser du chef de la Primature. Selon une source sûre, ces députés ont donné un ultimatum de deux jours au Premier ministre pour remettre sa démission. Dans le cas contraire, ils lui donneront un vote de censure.

Par ailleurs, le président du bloc majoritaire, Jn Wilson Hyppolite, qui n’est pas favorable au départ du gouvernement, avait déjà protesté contre la tenue de la séance d’interpellation le samedi 14 juillet prochain. Il a demandé que la commission d’analyse de pièces des nouveaux ministres soient d’abord montée avant la poursuite de cette séance mise en continuation le 28 juin dernier. Dans l’intervalle, la Cour supérieure des Comptes et du Contentieux administratif a envoyé un document complet au président de la Chambre des Députés, Gary Bodeau, dans lequel des détails ont été fournis sur les 4 ministres en question. La CSCCA a réaffirmé que ces ministres ont besoin d’un certificat de décharge. D’aucun disent déjà que le travail d’une quelconque commission n’est plus important.

Cependant, tout porte à croire que la démission du chef du gouvernement serait mieux pour les députés de l’APH. Ils arrangeraient particulièrement certains députés réputés proches du Premier ministre qui ont bénéficié de multiples avantages. Face à la colère de la population, ces députés seront entre l’enclume et le marteau quand ils devront voter.

Related Posts