février 25, 2020
Actualités

Commémoration au Centre culturel « Solèy leve», du 10ème annniversaire du tremblement de terre

Par Nesly Alexandre

Dans l’idée de commémorer le 10e anniversaire du tremblement de terre, qui a frappé Haïti le 12 janvier 2010, le Centre Culturel « Solèy leve», situé à Source Bretoux, localité de La Voute, sixième communale de Jacmel, a organisé une kyrielle d’activités culturelles dans ce centre (en son local), ce dimanche 12 janvier 2020.

En présence d’une foule de jeunes, d’enfants et de personnes âgées, l’écrivain Arguens Jean Mary, aussi modérateur, a fait l’ouverture de cette activité. Le jeune André Roudly Schneider a marqué le début de cette activité avec son slam épicé d’une sublime mélodie jouée par le guitariste Nickson Jean Gilles.
Le coordonateur de la protection civile du Sud-Est, Ronald Délice, a profité de ce grand jour pour expliquer à la population de Source Bretoux l’origine d’un tremblement de terre les dégâts qu’il peut engendrer, et aussi le comportement à adopter lors d’un séisme. Il a rappelle aussi les normes de construction parasismique que la
population Haïtienne doit adopter.

Plus loin, le coordonateur de la protection civile du sud-est affirme que, l’année 2019, Haïti a enregistré trois-cent-un secousses. « Le Sud’Est, là où nous vivons, plus particulièrement Jacmel, est la zone la plus touchée par ces séismes pendant l’année 2019, même si, la plupart d’entre vous ne l’avait pas pu ressentir » a révélé Ronald Délice.

Ainsi tour à tour, l’écrivain Arguens Jean Mary, un des lauréats du concours international de poésie en liberté, a slamé et dit plusieurs textes de divers écrivains haïtiens, le conteur Santo Brunet dans son conte « mesye kolibri », et Maxène Laurent, un habitant de la localité source Bretoux, a pu clôturer cet activité avec un conte titré « Madan kondeba ».

Willio Laurent, coordonnateur du centre culturel « soley Leve » se dit réjouir de la réussite de cette commémoration.
Divers jeunes, ayant pris part à cette activité culturelle, ont tenu à exprimer leur satisfecit. «Sincèrement j’aime la façon dont l’intervenant nous a expliqué et nous a fait comprendre ce qu’est un tremblement de terre.» a lancé Francisca Petit-Frère. De son coté, Jean Claudy Jovin, ne cache pas ses satisfaction et va dans le même sens que Petit-Frère, une activité qu’il juge de si grandiose. Plus loin, il affirme que, c’est une occasion pour tous les jeunes de cette localité d’apprendre quelque chose de nouveau et discuter sur le phénomène du séisme qui a touché Haïti le 12 janvier 2010.

Le natif de la localité de source Bretoux de plus, souhaite que ce genre d’activité puisse se réorganiser dans cette localité.
Le coordonateur du centre culturel « Solèy leve », Willio Laurent, profite de cette occasion pour remercier ses partenaires qui ont rendu possible cette activité telles que Charlot Lucien, le représentant de l’association de peintres, HAAM, basé à Boston, aux Etats-Unis et aussi Pierre-Paul Ancion, PDG de l’édition PULÙCIA.

Related Posts