septembre 20, 2020
Actualités

Crise au Venezuela : il faudrait la nomination d’une personnalité consensuelle à la présidence, selon le politologue Gracien Jean

La crise politique Vénézuélienne a pris une autre dimension au lendemain de l’auto-proclamation du président du parlement,  Juan Guaido Marquez,  comme président par interim de la république bolivarienne, hier mercredi. Cet acte laisse le pays dans une situation qui n’est pas loin du chaos. Le professeur Gracien Jean accuse les Etats Unis d’être derrière ce coup.

Le Venezuela se trouve dans une situation difficile ,souligne -t-il .

Le politologue voit dans ce nouvel épisode la mise en application, par notre grand voisin, les Etats-Unis d’Amérique , de la fameuse stratégie consistant à diviser pour régner.  Réagissant sur les propos du président américain Donald Trump qui a demandé à l’armée vénézuélienne de passer à l’action, le professeur d’université parle « d’incitation au coup d’Etat ».

Afin de juguler la crise actuelle au Venezuela ,il estime qu’il faudrait la médiation d’une institution autre que l’Organisation des Etats de l’Amérique (OEA) et la nomination d’une personnalité capable de désamorcer cette bombe politique.

Jean Allens Macajoux

Related Posts