octobre 23, 2019
Société

Des écoliers doivent s’engager pour une Grand-Gosier verte

Sous l’initiative du Ministère de l’Environnement épaulé par ses partenaires nationaux et internationaux, plusieurs dizaines d’arbres ont été mis en terre le mercredi 1er mai, date marquant la célébration de la fête de l’agriculture et du travail.

Cette activité qui a réuni plusieurs agronomes venant d’horizon divers, a mis le projecteur sur les écoliers de différents établissements scolaires de ladite commune. Les responsables disent attendre une implication sans faille des écoliers dans le cadre de ce programme de réboisement et de mettre à l’abri les aires protégées, qui sont identifiées par l’Agence nationale des aires protégées( ANAP), selon le directeur du Parc national naturel lagons des huirtes, Dérisier Jean-Louis.

Par ailleurs, environ une centaine d’écoliers étaient à pied d’œuvre afin de mettre quelques plantules en terre dans le périmètre du site touristique et mystique “Grotte cangar”, située à collines des chênes, première section commune Grand-Gosier.

La pénurie d’eau qui s’installe dans cette commune est la résultante de coupe anarchique et abusive des arbres, qui entraîne une diminution progressive de la nappe phréatique, estime l’agronome Volmy Mérise, le représentant de consolidation de la gouvernance participative de l’aire protégée terreste et marine( COGAP).
Les ingénieurs-agronomes présents lors de cette activité, croient dur comme fer que la jeunesse écolière et universitaire doit s’embarquer de cette bataille dans le souci d’améliorer la situation critique de l’environnement en Haïti.

Christophe Noël, radio métronome.

Related Posts