novembre 28, 2020
Société

Emmanuel Anténor, une nouvelle étoile de la musique contemporaine

Emmanuel Antenor est né au Cap-Haitien le 7 octobre 1990. Il fit ses études classiques au Collège Eureka et au Collège Jean Claude Mondésir. Il a étudié l’agronomie à l’Université Chrétienne du Nord d’Haïti à Limbé. Depuis un an, il s’est installé à Port-au-Prince. Comme la plupart des artistes il débuta en musique dès l’âge de 10 ans à l’église, avec le groupe ambassadeur Junior.

Sa carrière professionnelle ne sera lancée qu’en Mai 2014 avec sa participation au concours ‘’jeune talent freedom ‘’organisé au Cap-Haitien par Christopher Laroche. Emmanuel a remporté la première place avec le titre “Pensez à demain”.

Sa deuxième musique est sortie en 2015″Dèyè sa nouwè a”, une composition philosophique qui traite de faits produits en Haïti et ailleurs, avec beaucoup de questionnement. Cette chanson sera traduite par la suite en langue française sous le titre de ‘’ Par derrière le miroir ‘’ et avec laquelle l’artiste a participé au concours national de la francophonie en 2016 où il a été sacré champion national.

Avec en tout 9 musiques à son actif et 3 vidéos dont “M tap Kontan”, “M’anvi rekonèt ou”, “Pito tonton nwèl te yon fanm” Emmanuel Antenor n’a cependant pas encore produit d’album. Le titre le plus populaire “M tap kontan”, traite de l’agriculture, de la politique, des rêves de l’artiste pour son pays, de l’émergence d’une nouvelle société avec de nouvelles règles.

Emmanuel Antenor a 3 frères et une sœur. Il est célibataire. L’artiste est actuellement en phase promotionnelle, l’idée est de mieux se faire connaitre au public. Il avait toujours rêvé d’être un grand musicien. Le style musical qu’il pratique est un mélange de Reggae et du Slow Rock.

L’artiste déplore que le style musical qu’il a choisi ne soit pas valorisé dans le pays. Il reconnait que le chemin est difficile pour parvenir à changer la donne car la société prône beaucoup plus la médiocrité. Et ce n’est pas ce constat qui va décourager Emmanuel Antenor car, dit-il, ses textes et sa musique sont tout de même appréciés par un autre groupe de personnes qui prennent leur distance par rapport à la facilité.

Pour le jeune musicien qu’il est, enregistrer une musique a été la plus grande difficulté qu’il ait rencontre à date. Se créer une place dans les affiches et assurer la promotion de ses musiques à travers les medias sont, entre autres, obstacles auxquels l’artiste est confrontés.

Emmanuel Antenor invite les jeunes à prendre leurs études au sérieux et à croire en eux-mêmes afin de surmonter les difficultés. Actuellement, il travaille sur la réalisation du vidéoclip “Ri pou mwen ” son nouveau refrain.

M.C/RM

Related Posts