décembre 4, 2020
Actualités

En dépit des menaces de sanctions, les policiers investissent les rues de Port- au- prince.

Qu’ils soeint agents administratifs, CIMO, UDMO, entres autres, les différentes unités de la Police nationale d’Haïti ont marché en civile ce dimanche 27 octobre dans les rues de Port-au-Prince.

De meilleures conditions de travail, des avantages sociaux, accès au prêt à l’ONA, formation d’un syndicat au sein de la PNH telles sont entre autres les revendications qu’on pouvait lire sur les pancartes.

La grande marche a débuté au carrefour de l’aéroport à Delmas pour aboutir à Pétion-Ville.

Vêtus de blanc, pancartes en main, trompettes, les agents policiers ont alerté le Directeur général de l’institution sur les mauvaises conditions dans lesquelles ils travaillent depuis des lustres.

Devant les locaux de la Direction Générale de la Police nationale à Pétion-Ville, les policiers font front commun face aux mauvais traitements dont ils font l’objet au sein de l’institution policière.

Les agents de la police nationale d’Haïti n’étaient pas les seuls à fouler le macadam ce dimanche.

Plusieurs autres secteurs de la société civile, des leaders d’organisations sont venus apporter leur solidarité dans cette marche pacifique.

La non politisation de la Police nationale d’Haiti était au coeur des slogans que scandaient les policiers, qui selon eux grangraine ladite institution.

Il faut toutefois souligner que cette marche est la toute premiére depuis la création de l’institution policière le 12 juin 1995.

Frantz Romage

Related Posts