décembre 11, 2019
Actualités

Haïti/Crise: Les blancs redébarquent

Sempiternel médiateur. Les Etats-Unis encore et toujours. Les blancs sont dans nos murs. Madame Kelly Dawn Knight Craft, ambassadrice des Etats-Unis à l’Organisatio des Nations-Unies, est attendue ce mercredi à Port-au-Prince. La maitresse débarquera dans son arrière cour en donneur d’ordre comme d’habitude. Sa mission est connue de tous. Elle doit s’asseoir avec les différents acteurs politiques et de la société civile pour discuter et trouver une issue à la crise politique. Certains politiques contactés par la rédaction de Radio Métronome à ce sujet ont confirmé leur participation à cette rencontre. Oui le blanc sera là et ils vont le voir.

Youri Latortue, Joseph Lambert, Evalière Beauplan, trois sénateurs en fonction et Edmonde S. Beauzile de la Fusion, Lyné S. Balthazar du PHTK et Bernard Craan du secteur économique doivent prendre part à ces pourparlers prévus à la mi-journée du 20 novembre. La démission de Jovenel Moïse semble être écartée du menu de ces discussions. Les Etats-Unis et l’Onu croient dur comme fer que seul un gouvernement d’union nationale pourra faire face à cette crise qui paralyse le pays depuis plus de 3 mois.

Décidément, les Etats-Unis touchent la plaie du doigt sans gant. Ils entrent de plein pied et comptent imposer leur quatre volontés au grand dam des acteurs de l’opposition politique qui vient de parapher un accord à Marriott, il y a deux semaines. L’international ne veut pas abdiquer. Jovenel Moïse envers et contre tous. Une pillule qui ne sera pas facile à avaler par les secteurs qui ne cessent de réclamer son départ. Plus de 10 semaines de blocage. L’école ne fonctionne pas. Et la crise ne fait que perdurer. Et l’essence même de cette mission n’est autre que chercher les éventuels participants au prochain gouvernement de M. Moïse.

Cependant, plus la date du deuxième lundi du mois de janvier 2020 approche, plus la cartographie politique semble être proche à changer. Le dysfonctionnement du parlement facilitera l’installation d’un gouvernement et du coup entrainera le début d’une nouvelle ère politique. Les pions se déplacent et se replacent. L’international à deux doigts d’accomplir sa mission. Et les partis de l’opposition en manque d’oxygène commencent à essoufler dans leur rythme. Le mouvement descend en régime. Les barricades sont de moins en moins visibles et les manifestations font moins de recettes.
Attendons voir.

Related Posts