Haïti-politique: Quand une organisation socio-politique écrit aux pétrochallengers

AvatarLa Rédaction

Dans une lettre ouverte adressée aux pétrochallengers et acheminée à la rédaction de radio Métronome, « TÈT ANSANM POU DEVLOPMAN LAKAY » salue le courage et la détermination de la jeunesse haïtienne qui, dit-on, s’engage dans un combat sans merci pour exiger que la lumière soit faite sur l’utilisation des fonds pétrocaribe.

À travers cette lettre ouverte, les dirigeants de l’organisation socio-politique exhortent les pétrochallengers de prendre leurs distances par rapport aux politiciens traditionnels (rat do kale), disent-ils, qui veulent utiliser ce mouvement pour accéder au pouvoir au détriment du peuple.

« TÈT ANSANM POU DEVLOPMAN LAKAY » persiste et croit que les pétrochallengers souhaitent un réel procès sur le gaspillage des fonds de coopération Vénézuéla/Haïti, exige ces jeunes-là, de ne pas se laisser emporter par l’ambition de certains parlementaires qui eux-même ont participé dans la dilapidation de ces fonds. Alors qu’ils prétendent bénéficier l’amnistie après le départ de Jovenel Moïse.

Rappelons que « TÈT ANSANM POU DEVLOPMAN LAKAY » qui a pour sigle « TANDEL », est une structure socio-politique évoluant dans l’arrondissement de Belle-Anse(Sud’est) brise la glace depuis quelques jours par rapport à sa position sur la conjoncture politique.

Entre temps cette lettre ouverte porte les signatures de:
Jean-Ernst Cajou coordonnateur général;
Richardson Regalas coordonnateur général adjoint;
Similien Marceau responsable financier;
Jackson Remy porte-parole et Luckner Pierre secrétaire général

Christophe Noël, radio Métronome

La Rédaction