décembre 4, 2020
Nationale

Jean Wilson Hyppolite a-t-il le contrôle de sa troupe ?

Alors que de nombreuses défections se font quotidiennement dans le camp de la majorité, le président de la majorité présidentielle, Jean Wilson Hyppolite, continue d’apporter son soutien au Premier ministre Jack Guy Lafontant. Souvent reproché, par ses pairs, pour son manque de leadership, le député de Léôgâne tente de sauver un chef de gouvernement enlisé dans une profonde crise.
Au cours d’une réunion tenue hier mardi à la salle de séance de la chambre basse, le président Gary Bodeau et les présidents des différentes commissions ont fixé à samedi 14 juillet la poursuite de la séance d’interpellation discontinué, il y a deux semaines. Les députés vont essayer de relayer le cri des différents secteurs de la vie nationale suite aux sinistres évènements qui ont eu lieu du 6 au 8 juillet dernier à cause de la hausse du prix des produits pétroliers.
Jean Wilson Hyppolite, dénonce la décision du président du bureau, Garry Bodeau, de fixer au samedi 14 juillet la reprise de la séance d’interpellation du premier ministre Jack Guy Lafontant. Selon l’ancien officier de police, la priorité devrait être accordée à la formation de la commission devant analyser les dossiers des cinq nouveaux ministres ayant intégré le gouvernement en mars dernier. Le chef du bloc majoritaire affirme que le bloc majoritaire est toujours solidaire du gouvernement.
Tous les yeux sont déjà rivés sur la Chambre des députés et attendent patiemment le dénouement de la séance d’interpellation le 14 juillet prochain. Les députés interpellateurs poursuivent les tractations en vue de grossir leur rang. La conjoncture peut toutefois jouer en leur faveur. Mais, ils continuent de fustiger la tenue de la séance jusqu‘au 14 juillet. Pour eux, la séance devrait se tenir ce jeudi 12 juillet.

Related Posts