septembre 18, 2020
Nationale

Jovenel Moïse en mode rencontre

Le chef de l’Etat a rencontré, hier mardi, au Palais national plusieurs secteurs de la vie nationale. Des représentants du secteur privé, particulièrement les victimes des derniers évènements qui ont eu lieu entre le 6 et le 8 juillet dernier, ont été reçus par le président Jovenel Moïse y compris celles des derniers incendies des trois marchés de la capitale. Tard dans la soirée, le locataire du Palais national a eu un tête-à-tête avec des représentants de près de quatre-vingts partis politiques.

Malgré les appels de nombreux secteurs, Jovenel Moïse semble ne pas comprendre les signaux du temps. Il est en mode rencontre. Les décisions ne sont toujours pas claires. Le Premier ministre est toujours le chef d’orchestre.

Le Palais national a été, hier, le théâtre des multiples rencontres. Pour quels résultats ? Malgré tout, les secteurs restent ferment à la barre. Ils appellent tous à la démission du Premier ministre Jack Guy Lafontant.

Lors de la rencontre avec le président Jovenel Moise, les représentants du secteur privé des affaires ont clairement dit au chef de l’Etat que le premier ministre Jack Guy Lafontant doit partir, a rapporté le président de l’Association des Industries d’Haïti, Georges Barreau Sassine qui avait pris part aux échanges. Cependant, il a précisé que le président Jovenel Moïse ne leur a rien répondu sur ce point particulier.

Le patron de l’ADIH informe d’un autre côté que le secteur privé a commencé à évaluer les pertes provoquées par les violentes protestations et des scènes de pillage qui avaient suivi l’annonce de la hausse du prix des produits pétroliers à la capitale le week-end dernier.

Quant aux partis politiques, ils ont eu une rencontre de suivie ce mercredi à Pétion-ville question de statuer sur le profil d’un nouveau locataire de la Primature. Cependant, certains partis très connu de la place ont répondu aux abonnés absents. Le chef de l’Etat qui semble accroché à son Premier ministre continue de nager en eau trouble. Le 14 juillet sera donc une date charnière et l’horizon politique continue de s’épaissir.

Related Posts