décembre 4, 2020
Nationale

La vie du journaliste Jn Robert Delciné est menacée

La vie du journaliste Jn Robert Delciné de Radio Galaxie accrédité au Parlement est en danger. Le journaliste est obligé de se mettre à couvert depuis quelques jours suite à la diffusion d’un reportage sur le quotidien des employés du Parlement. Le journaliste fait l’objet de menace de toute sorte et se trouve dans le collimateur de ces employés.

Une fois diffusé, le reportage a fait choc. Le journaliste senior Jacky Marc avait déjà prédit que cela allait produire des grognes chez les employés du Parlement pour la plupart qui ne font presque rien quotidiennement. Le reportage a levé le voile sur ce que font près de 3 mille employés au Sénat et à la Chambre des députés.

Le reportage est vif et très descriptif. Il montre que la plupart des employés passent leur journée à donner des blagues et à regarder des films pornographiques. Ils se contentent de discuter sur les parties intimes des noirs et des blancs et à parler de relation sexuelle. Pire, chaque année, ils demandent une augmentation salariale pour un travail non fourni.

Depuis la diffusion de ce reportage sur les ondes de Radio Galaxie et sa propagation sur les plateformes des réseaux sociaux, Jn Robert Delciné est devenu la cible de certains employés. Ils promettent de le tuer soit par armes à feu ou de façon mystique. Le journaliste accrédité au Parlement depuis bon nombre de temps est obligé de ne pas fréquenter l’espace en vue de se protéger.

Ce reportage est aussi à la base de la bagarre qui s’était éclatée lundi dernier au Parlement entre les journalistes et les agents de sécurité du bâtiment suite à une attaque armée dont les locaux de la Chambre des députés auraient été l’objet. Un journaliste de Radio Télé Pacifique a été giflé et la caméra d’un journaliste de Radio Ginen écrabouillée par les agents de sécurités. Ces derniers avaient clairement accusé les journalistes d’être des traites pretextant qu’ils cotoient les parlementaires et réalisement en même temps des reportages sur leur train de vie et le quotodien des employés. Les travailleurs de la presse accrédités au Parlement ont fait le blackout sur les activités du Parlement pendant deux jours.

Related Posts