décembre 2, 2020
Société

Le MICT n’accepte pas la démission de Jean Gabriel Fortuné

Dans une lettre responsive signée du ministre de l’Intérieur et des Collectivités territoriales en date du 28 août 2018, le titulaire dudit ministère informe le maire titulaire de la ville des Cayes que sa démission n’avait pas été acceptée. En ce sens, Jean Marie Reynaldo Brunet fait injonction à Jean Gabriel Fortuné de continuer à assumer sa pleine et entière responsabilité à la tête de la mairie des Cayes.

En effet, en date du 4 juin 2018, dans une déclaration faite à la presse, le très bruyant et militant politique Gabriel Fortuné avait annoncé sa démission. Une décision qui avait surpris plus d’un. Même ses collaborateurs n’avaient pas été informés. Il avait clairement dit que l’une des raisons de sa démission était les menaces de mort auxquelles son unique enfant faisait face.

Face à ce refus, l’ancien sénateur va devoir rester à son poste et continuer la deuxième moitié de son mandat. Il faut rappeler que plusieurs manifeststions pour le moins violentes avaient eu lieu aux Cayes à cause de certaines décisions impopulaires prises par le maire Fortuné.

Related Posts