novembre 19, 2019
Sport

Ligue des champions : l’Ajax fait un grand pas vers la finale après sa victoire sur la pelouse de Tottenham

Sensation de cette Ligue des champions, l’Ajax Amsterdam s’est imposée 1-0 sur la pelouse de Tottenham, en demi-finales aller de la Ligue des champions ce mardi. Van de Beek a inscrit le seul but de la rencontre.
Le match : 0-1
C’est beau, c’est frais, et semaine après semaine, match après match, une immense sensation continue de marquer au fer « Oranje » cette édition de la Ligue des champions. Qui aurait parié, en début de saison, sur les chances de voir l’Ajax Amsterdam disputer la finale de la C1 ? Certes, on n’en est pas encore là. Mais après avoir tenu la dragée haute au Bayern en phase de groupes (1-1, 3-3), puis accompli deux exploits face au Real (1-2, 4-1 en 8es) et à la Juventus (1-1, 2-1 en quarts), le club néerlandais a emprunté la voie royale pour se rendre à Madrid, au Stade Metropolitano.

Le film du match

Plus technique, meilleure collectivement, moins inhibée par l’enjeu et guère impressionnée par la fantastique ambiance du Tottenham Hotspur Stadium malgré la jeunesse de son effectif, l’Ajax s’est logiquement imposée dans l’antre des Spurs (1-0).

Un record pour Matthijs de Ligt

Il lui reste, désormais, à « finir » le travail le 8 mai à la Johan Cruyff Arena, ce qui doit l’inciter à la prudence puisqu’elle n’y a remporté aucun de ses trois derniers matches de C1 (2 nuls, 1 défaite). Mais la formation d’Erik ten Hag vole actuellement sur les terrains (14 victoires, 1 nul et 1 défaite), et sa marche en avant semble implacable.

Après dix minutes d’observation, l’Ajax a posé la main sur la première période, une domination concrétisée par une réalisation de Van de Beek (0-1, 15e). Seulement dangereux avant la pause sur une tête au-dessus d’Alderweired (45e) puis une frappe de Sissoko (45e+5), Tottenham a montré un autre visage au retour des vestiaires.

Plus pressant, plus offensif, les Spurs ont davantage mis de pression sur les Néerlandais, à l’image de cette occasion d’Alli bien captée par Onana (50e). Mais c’est bien le club néerlandais qui aurait pu mettre à terre son adversaire, le tir de Neres venant s’écraser sur le montant gauche de Lloris (78e).

En extase devant la partition de leurs joueurs, les supporters néerlandais pouvaient malgré tout chanter de toutes leurs forces : leur équipe a fait un grand pas vers la finale. Ceux de Tottenham peuvent, de leur côté, toujours y croire : ce poteau a laissé les Spurs en vie.

Le joueur : Van de Beek, la récidive
Déjà buteur au tour précédent sur la pelouse de la Juventus (2-1), Donny Van de Beek a récidivé ce mardi soir, au Tottenham Hotspur Stadium, sur une action presque « copier-coller ». À Turin, l’international néerlandais avait égalisé en contrôlant parfaitement, à la limite du hors-jeu, un tir raté de Ziyech avant d’ajuster Szczesny. Cette fois, le milieu de 24 ans a été volontairement trouvé par le Marocain, d’une merveille d’ouverture entre les lignes et plein axe. Couvert par un défenseur, Van de Beek a pu fixer Lloris, le faire anticiper du mauvais côté d’une feinte de frappe, avant de marquer d’un tir plein de sang-froid du droit (0-1, 15e). Neuf minutes plus tard, Van de Beek aurait pu inscrire un doublé, mais son tir a été détourné par Lloris (24e) alors que Neres se trouvait seul, au point de penalty. Un oubli sans conséquence ? Réponse dans huit jours.

Le fait : Tottenham n’avait pas toutes ses armes
En conférence de presse d’avant-match, Mauricio Pochettino, l’entraîneur de Tottenham, s’était plaint de devoir jouer samedi en Premier League (0-1 contre West Ham) alors que l’Ajax avait eu une semaine pour préparer cette rencontre. L’entraîneur argentin aurait aussi pu déplorer le manque de chance qui a frappé son équipe pour cette rencontre. Déjà privé de Kane (cheville) et Son (suspendu), Tottenham a également vu Jan Vertonghen sortir prématurément, après un choc impressionnant à la tête (39e). Si Sisssoko a fait une très bonne entrée en jeu, Tottenham a manqué de trop de poids offensivement pour faire pencher la balance de son côté.

L’equipe.fr

Related Posts