novembre 27, 2020
Actualités

Maarten Boute a répondu aux questions du chef du parquet de Port-au-Prince

Le président directeur général de la compagnie de téléphonie mobile Digicel, Maarten Boute, a été invité ce jeudi au parquet de Port-au-Prince en vue de s’expliquer sur sa déclaration sur tweeter le 15 janvier dernier.

Les discussions ont porté sur les motivations qui ont poussé M. Boute à faire ce tweet dans lequel il a annoncé d’abord que trois compagnies d’essence allaient être en rupture de stock. Puis, toutes les autres seraient en rupture de stock 72 heures après cette interruption. Crise à répétition ! À qui profite le crime ? À Novum ? Au @bmpadhaiti ? »”, a écrit le responsable de la compagnie rouge en Haïti.

Maarten Boute lors de son audition dit avoir voulu lancé un cri d’alarme aux autorités concernées. Ces questions : À qui profite ce crime ? À novum ? au BMPAD? n’étaient que des signaux pour sensibiliser les plus hauts responsables de l’Etat.

Il a fait savoir au commissaire du gouvernement de Port-au-Prince, Paul Eronce Villard, que les opérations de la compagnie de téléphonie mobile Digicel peuvent être affectées par les ruptures de stock. La compagnie qu’il dirige contient plus de 1500 génératrices qui tournent quotidiennement à travers le pays pour faire fonctionner son réseau. Cela prend beaucoup de diesel » a précisé M. Boute.

Cependant, la question À qui profite ce crime ? soulignée par le responsable de la Digicel a attiré la curiosité du
commissaire du chef du Parquet de Port-au-Prince, Paul Eronce Villard. Il dit avoir voulu analyser au regard de la loi, les conséquences des déclarations de Maarten Boute. Il a fait remarquer que le PDG de la Digicel, n’est pas un simple citoyen, mais une personnalité publique qui a pignon sur rue.

Maitre Paul Eronce Villard a dénoncé la façon dont cette invitation a été interprétée dans les médias. Selon lui les citoyens continuent de se méfier des autorités judiciaires.

Gardy Saint-Louis

Related Posts