novembre 24, 2020
Société

MENFP: Enfin un document de politique pour l’Education non formelle

Un Atelier de travail sur l’éducation alternative a lieu du 29 au 31 août à l’hôtel Decameron à Montrouis sous la houlette du Ministère de l’Education nationale et de la Formation professionnelle. C’est une rencontre de réflexion et de consultations autour de la politique d’éducation non formelle dans le pays. Acteurs publics et non publics ainsi que des partenaires techniques et financiers ont pris part à cette initiative

Des différentes discussions ont été engagées, depuis déjà une décennie, en vue de l’élaboration des éléments de politique sur l’éducation non formelle avec différents partenaires nationaux et internationaux. Le MENFP entend, à travers cet Atelier, poursuivre ses travaux afin de revoir et d’adapter ce document en vue de l’adoption de cette politique d’Education alternative qui viendra compléter le système formel d’éducation et permettre au Gouvernement d’Haïti d’atteindre les grands objectifs de développement durable en matière d’éducation, lit-on dans une note publiée par le bureau de Communication du Ministère de l’Education nationale.

L’organisation de ces assises vise, selon ce qu’ont laissé entendre les responsables du MENFP, à partager avec les partenaires de terrain les dernières tendances et avancées dans le cadre de l’Education alternative à travers le monde et surtout en Amérique latine.

Le ministre démissionnaire du MENFP, Pierre Josué Agénor CADET, a procédé au lancement des travaux, le mercredi 29 août en présence de plusieurs personnalités dont le conseiller spécial du Préaident de la République Guichard Doré, le président de la commission Education à la Chambre basse, Kétel Jn Philippe et le secrétaire d’Etat à l’Alphabétisation Emile Brutus. « Cet Atelier permettra d’alimenter la réflexion sur la prise en charge de l’éducation non formelle au moment où le Ministère est en train de finaliser son Plan décennal d’éducation et de formation (PDEF). L’éducation non formelle représente, selon le ministre, un volet important de cette vision d’un nation solidaire prenant en compte tous les fils et filles de la nation sans distinction aucune, au moment où le ministre travaille à la finalisation de son Plan décennal en éducation et en formation », a tancé monsieur Cadet.

Pour la représentante de l’UNICEF en Haïti, Maria Luisa FORNARIA, a salué cette initiative du MENFP, qui selon elle, pourra apporter des réponses spécifiques à des besoins multiples pour plus de 300 000 enfants qui sont encore en dehors de l’école. L’UNICEF et le Groupe sectoriel de l’éducation sont heureux, dit-elle, de constater que ces problématiques sont prises en compte dans le cadre de l’élaboration du Plan décennal d’éducation et de formation.

Related Posts