septembre 19, 2020
Actualités

Naufrage au large des Bahamas : des Haïtiens continuent d’être la proie des requins

Une embarcation de fortune qui transportait au moins 45 boat people haïtiens a fait naufrage aux îles Abacos situées au Nord de l’Archipel des Bahamas, le 2 février 2018. 28 personnes ont péri noyées et 17 autres ont été secourues par la Force de Défense Royale bahamienne et les Garde-côtes américains, lors d’une patrouille conjointe, a appris le GARR.

Selon les informations disponibles, ces voyageurs provenaient en majorité de Port-de-Paix (Nord-ouest) où l’embarquement a été réalisé.

Le premier bilan des migrants survécus dans le naufrage avait fait état de 15 personnes le samedi 2 février 2018 pour passer à 17 le dimanche 3 février, a annoncé Jonathan Rolle, chef de la Force de Défense Royale des Bahamas.

Il convient de souligner que le 5 janvier 2019, 130 ressortissantes et ressortissants haïtiens tentaient sans succès d’entrer clandestinement à bord d’un navire sur le territoire bahamien. Ils ont été appréhendés par les autorités bahamiennes.

En effet, au tout début de l’année 2019, 3 embarcations ont été déjà interceptées par les autorités bahamiennes. Les compatriotes haïtiens qui y étaient ont été soumis à des interrogations et ensuite inculpés pour débarquement illégal. Plusieurs d’entre eux ont été rapatriés dans leur pays.

Tout en déplorant les conditions dans lesquelles les compatriotes haïtiens ont perdu la vie, le GARR en a profité pour attirer l’attention du gouvernement haïtien sur l’urgente nécessité de mettre tout en œuvre pour améliorer les conditions de vie des couches les plus vulnérables en Haïti. Ce qui les encouragera à rester dans le pays sans être contraintes de se faire tuer dans des voyages clandestins et incertains.

Gardy Saint-Louis

Related Posts