septembre 20, 2020
Sport

Mondial-Russie 2018: L’utilisation de la VAR, c’est quoi?

Le premier tour de la coupe du monde Russie 2018 a pris fin ce jeudi, avec les derniers matchs disputés dans les groupes G et H. Cette première phase était surtout marquée par l’utilisation pour la première fois en coupe du monde, de l’arbitrage vidéo, appelé VAR. Avant le coup d’envoi de la deuxième partie de la compétition, le Samedi 30 Juin avec les huitièmes de finale, Métronome se fait le plaisir de vous présenter cette nouvelle structure, la VAR.

La VAR se définit comme suit: Video Assistant Referee. De son équivalent français: Arbitre Assistant Vidéo.

L’arbitre assistant vidéo a pour mission de soutenir l’arbitre principal dans ses prises de décision, une manière de réduire le nombre d’erreurs et de préjudices causées par certaines décisions arbitrales. Cependant, la VAR n’interviendra pas dans tous les faits de jeu sur le terrain. Elle est appliquée uniquement dans trois circonstances qui peuvent éventuellement changer le cours d’un match. Il s’agit d’une interférence minimale pour un bénéfice maximal.

Les trois principaux incidents (plus un quatrième d’ordre administratif) qui ont été identifiés par la FIFa pouvant changer le cours d’un match.

1e) Les Buts

Le rôle des arbitres assistants vidéo est d’aider l’arbitre à déterminer si une infraction à même d’invalider un but s’est produite. (Une faute de l’attaquant sur un défenseur, s’il y a Hors jeu etc). Si le ballon a franchi la ligne, le jeu est déjà interrompu et il n’y a pas d’impact direct sur le match.

2e) Penalty

Le rôle des arbitres assistants vidéo est de veiller à ce qu’aucune décision clairement incorrecte ne soit prise au moment d’accorder ou de ne pas accorder un penalty.

3e) Carton rouge

Le rôle des arbitres assistants vidéo est de veiller à ce qu’aucune décision clairement incorrecte ne soit prise au moment d’exclure ou de ne pas exclure – un joueur.

4e) Identité erronée

Le rôle des arbitres assistants vidéo est de veiller à ce que l’arbitre ne se trompe pas sur l’identité du joueur à avertir ou à exclure.

Ce sont ces différents faits de jeux sur lesquels la VAR, l’arbitre assistant vidéo peut intervenir.

Comment fonctionne l’assistance vidéo ?

Lorsqu’un incident se produit sur les trois faits de jeu sus-mentionnés, d’abord, l’arbitre peut informer les arbitres assistants vidéo ou ces derniers recommandent à l’arbitre qu’une décision ou un incident doit être analysé(e).

Deuxièmement, la séquence vidéo sera analysée par les arbitres assistants vidéo, puis ils indiquent à l’arbitre via son oreillette ce que la vidéo montre.

Enfin, L’arbitre peut soit accepter l’information des arbitres assistants vidéo et prend la décision appropriée, ou demande à visionner la séquence vidéo sur le bord du terrain avant de se prononcer.

Dans tous les cas, la décision finale reviendra à l’arbitre central.

Le recours aux arbitres assistants vidéo améliore-t-il le football ? A vous, de vous prononcer.

Related Posts