décembre 4, 2020
Nationale

Une nouvelle majorité serait en construction à la chambre basse

Depuis la démission du gouvernement de Jack Guy Lafontant, le bloc majoritaire de la chambre basse, l’Alliance Parlementaire d’Haïti (APH), est en hibernation. Pas moins d’une réunion n’a été tenue. Les divergences sont de taille. Plusieurs groupuscules se sont formés au sein de l’APH. La séance d’interpellation du 14 juillet a quelque peu boosté une frange de la majorité et montré leur capacité à faire basculer certaines décisions.

Alors qu’un groupe de la majorité présidentielle était resté chez lui le jour de la séance d’interpellation à la chambre des députés, un autre groupe voulait à tout prix faire partir le désormais ex-Premier ministre. Il serait brut, selon certaines rumeurs, que ce groupe était monnayé pour infirmer le quorum. Une stratégie non payante. La séance s’est déroulée et la decision est connue de tous.

Ce groupe de députés ayant à sa tête l’élue de Jérémie, Gladys St Jean Lundi, est en passe de monter une nouvelle majorité avec d’autres députés issus de certains blocs minoritaires. Ce nouveau bloc n’entend pas faire partie du nouveau gouvernement, selon leurs dires, mais sera un groupe de pression pour faire advancer les choses ou sanctionner rapidement au cas où ça commence mal.

Des informtions recueillies auprès de certains députés laissent croire que le président de la chambre basse, Gary Bodeau, est à l’initiative de cette decision. En ce sens, le président de la République est en passe de perdre le contrôle de la majorité. Le manque de leadership de Jean Wilson Hyppolite, longtemps dénoncé, est criant et commence à faire voler en éclat une majorité constituée dès le début de cette législature. L’effet Céant est-il déjà en marche?

Related Posts