novembre 17, 2018
Nationale

Céant: une démission verbale qui n’est toujours pas actée

Entre le président Jovenel Moïse et le Premier ministre Jean Henry Céant la guerre froide continue. Ce dernier a été humilié au cours d’une réunion qui s’est tenue à la résidence privée du chef de l’Etat entre un groupe de députés et les deux chefs de l’Exécutif. Les députés comditionnent leur vote à la seule comdition que Aviol Fleurant soit reconduit comme ministre de la Planification et de la Coopération externe.

M. Céant, très inconfortable, a verbalement remis sa démission au chef de l’Etat selon un des députés qui participait à cette rencontre. Cependant, de source sure radio Métronome a appris que l’entourage du notaire ne veut surtout pas la démission et opte pour une confrontation avec les députés.

Pour l’instant, aucune correspondance n’a été échangée entre Jovenel Moïse et Jean Henry Céant. Cette situation confirme encore une fois la volonté du président de la République de ne pas cohabiter avec un Premier ministre qu’il a lui-même choisi. Les prochains jours s’annoncent difficiles pour le pouvoir en place.

Related Posts

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *