juillet 22, 2019
Actualités

Port au prince, la peur au ventre

A quelques heures de la grande mobilisation annoncée pour ce 7 février, à Port au prince, la capitale économique et politique du pays, la peur est visible. Les écoles et les universités ont laissé partir de très tôt les élèves et étudiants. Les petits marchands du centre ville ont fait de même vu les rumeurs faisant croire à des troubles imminents.

À portail Léogane et au bicentenaire, zones où la circulation est habituellement dense, les rues restaient désertes. Des tirs d’armes automatiques retentissaient. Des hommes lourdement armés emmenés par le chef de gang de Village de Dieu ont repris du service, paralysant ainsi les activités à l’entrée sud de la capitale.

Un embouteillage monstre était par contre remarqué sur certaines artères. De nombreuses personnes s’empressaient de rentrer chez elles et faisaient des emplettes dans les supermarchés.

Personne ne sait de quoi demain sera fait. En attendant la grande mobilisation de demain, la peur s’installe déjà dans la ville.

Related Posts

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *