décembre 2, 2020
Actualités

Chesnel Pierre dans le collimateur du Sénat de la République

Dans une correspondance adressée au directeur général de l’Office National d’Assurance Viellesse, le bureau du Sénat de la République a fait injonction à monsieur Chesnel Pierre de lui faire parvenir les états financiers de l’institution qu’il dirige de 2016 à nos jours. Il lui est également demandé la liste des contrats et nominations et un rapport détaillé sur le programme Crédit 50.

Dans cette lettre datée du 27 mars dont Radio Métronome a obtenue copie, le bureau du Sénat dit constater chez le titulaire de cet lucratif organisme de vouloir faire obstacle aux Sénateurs dans leur travail de contrôle parlementaire. Le président du Sénat, Carl Murat Cantave monte au créneau et rappelle au natif d’Ennery que c’est l’article 129.2 de la constitution qui donne la prérogative aux parlementaires de contrôler ces institutions. Cependant, l’ancien bâtonnier de l’ordre des avocats des Gonaïves semble agir par négligence.

Le sénateur Cantave brandit la menace de la Commission Ethique et Anti Corruption de trouver les informations sollicitées en cas de refus de la part du numéro un de l’ONA. Le Sénat attend dans un bref délai une réponse favorable de la part de ce directeur général très critiqué pour sa gestion à la tête de cette institution.

Rappelons que le parti Ayiti an Aksyon qui avait recommandé Chesnel Pierre à ce poste lui avait demandé de rendre son tablier après le divorce d’avec le pouvoir en place. Monsieur Pierre est toujours à son poste et préfère tourner le dos à sa famille politique.

Related Posts