septembre 22, 2020
Actualités

Cité Soleil, vers un retour à la paix

Depuis quelques jours, Cité Soleil connait des moments difficiles. La cause ? Après le climat de paix et d’entente trouvé entre les protagonistes du cahos, les groupes armés ont repris du service et la politique serait à la base de cette remontée de l’insécurité dans le plus grand bidonville du pays. Et la possibilité de retourner à la paix est donc sur le point d’être effective, selon Fleuret Jean Pierre, Cordonnateur de l’organisation baptisée Nouvèl Generasyon Site a, qui joue le rôle de médiateur entre les concernés.

Une importante rencontre s’est tenue, à Kingdom Hôtel hier jeudi, entre les représentants des groupes rivaux, le commissaire de la police, le juge de paix de la commune, un représentant du CNDDR, le député de la Commune, des militants engagés, les responsables des fondations, tous ont répondu présents, et on a trouvé une entente pour une paix durable dans la commune, s’est réjouit le responsable de l’Organisation Nouvel Generasyon Site a.

Et pour montrer que l’entente a été trouvée entre les différents groupes, une marche pour la paix était programmée pour ce vendredi 5 avril 2019. Mais, au final, nous avions décidé de la reporter, car les directeurs d’écoles n’ont pas encore été informés et nous voulons que toutes les couches de la Cité prennent part à cette grande marche, a souligné monsieur Pierre. Elle est donc programmée pour le mardi 9 avril prochain. Depuis cette rencontre, les activités tentent de se reprendre peu à peu. Aucun tir n’a donc été entendu jusqu’à date, a t-il ajouté.

Rappelons que durant cette importante rencontre la question du désarmement des groupes armés n’a pas été soulevée. Et les autorités centrales ne semblent pas faire des besoins de ce vaste bidonville une priorité. Donc, une entente qui restera toujours fragilisée.

Related Posts