novembre 28, 2020
Nationale

Coup de tonnerre à la Chambre basse

Se basant sur une lettre responsive de la Cour supérieure des Comptes et du Contentieux administratif (CSC/CA) acheminée à la Chambre basse datée du 21 juin dont Radio Métronome a obtenu copie, tout a été chamboulé au cours de la séance d’interpellation.

Alors que la séance se déroulait en bonne et dû forme, la lecture de cette lettre, une réponse à une demande de certains députés interpellateurs, a joué le trouble-fête. Selon ce qu’affirme cette lettre signée par le président de la CSC/CA, Arol Elie, 4 des 5 ministres qui ont intégré le gouvernement suite au dernier remaniement en avril dernier auraient besoin de certificat de décharge.

L’actuel ministre de l’Intérieur Jean Marie Reynaldo Brunet, ex-maire de Carrefour entre septembre 2014 et juin 2016. Jean Roudy Ali, actuel titulaire du ministere de la Justice avait lui même detenu le porte-feuille de la Direction général de ce ministère entre mars 2012 et mars 2017. Quant à l’agronome Jobert Angrand, il fut Coordonnateur de l’Institut national du Café d’Haïti (Incah) et à ce titre il a eu droit de signature sur un compte domicilié à la BRH (121250786). Joseph Guyler C. Delva, ministre de la Culture et de la Communication, était Coordonnateur d’une commission présidentielle relative aux assassinats des journalistes en 2007 et à ce titre il recevait du fonds de l’Etat dans l’exercice de ses fonctions, ce qui fait de lui comptable de fait. Cependant, comme ancien secrétaire d’Etat à la Communication, le certificat de décharge n’est pas nécessaire puisque l’analyse du dossier de son ministre de tutelle d’alors, Ady Jean Gardy, ne l’a pas retenu comme comptable de deniers publics.

Forts de ce constat, les députés interpellateurs ont demandé à ces ministres de se conformer aux principes constitutionnels avant le déroulement de la séance. Le gouvernement est un et indivisible, tous les membres doivent se courber aux mêmes principes. Sans les acrobaties du très fin député de Delmas et président de la Chambre, l’issue de cette séance aurait été fatale pour le gouvernement de Jack Guy Lafontant.

Related Posts