novembre 29, 2020
Actualités

Crise politique en Haïti, ses premiers effets sur le secteur touristique

Les événements qui se sont produits dans le pays, la semaine écoulée, dans le cadre de la mobilisation anti-gouvernementale ne sont pas sans conséquences sur le tourisme haïtien. Les scènes de violences et de casse qui ont émaillé les manifestations ont poussé les institutions touristiques internationales à éliminer Haïti de la liste des pays à visiter, frappant ainsi de plein fouet les agences et le secteur hôtelier. Louima Jean Robert, Président Directeur Général de Bob Travel Service Agency S.A, explique avec douleur les conséquences néfastes des derniers évènements sur son secteur.

« Cette situation est dûe à la faiblesse dont a fait preuve le gouvernement de la république. Elle va supprimer toutes les avancées réalisées en la matière par le Ministère du tourisme et des Industries Créatives particulièrement avec Stéphanie Balmir Villedrouin, sous le règne de Michel Martelly, a avancé monsieur Jean Robert.

Repositionner Haïti sur la carte touristique mondiale ne sera pas, d’après lui, une tâche facile, reconnait l’homme d’affaire.

Il est à signaler que déjà les effets commencent à se faire sentir, car suite au départ des ressortissants étrangers, des institutions hôtelières telles que karibe Convention Center, Royal Decameron, et Moulin-Sur-Mer prévoient de fermer leurs portes, faute de clients.

Related Posts