octobre 18, 2021
Actualités

DGPNH: Gédéon et Normil en embuscade, Andrésol donne une fin de non-recevoir

L’augmentation exagérée des cas de kidnapping et d’insécurité dans le pays ces derniers jours, pousse divers secteurs de la vie nationale à réclamer la démission du DG de la PNH, Léon Charles, qui selon eux n’est pas en mesure de résoudre le problème de l’insécurité en Haïti.

Pendant ce temps, des propositions de noms fusent de partout en faveur d’anciens DG de l’institution. C’est le cas pour Mario Andressol, dont le nom est mentionné par plusieurs secteurs. Invité à réagir sur le dossier, ce dernier affirme que son retour à la tête de la PNH est impossible, en vertu de l’article 22 de la loi cadre de la Police Nationale D’Haiti, stipulant que : << Le DG de la PNH est choisi parmi les directeurs centraux et les commissaires divisionnaires>>. Donc, pour Mario Andressol, son éventuel retour à la tête de la PNH, serait une violation claire de cette loi.

De plus, il pense qu’il y aurait un problème d’éthique s’il accepterait à nouveau le poste de DG de la PNH, car il a toujours prôné que c’est parmi les Hauts gradés de la PNH qu’il faut choisir le DG, selon la loi. Il y a des Hauts gradés de la PNH qui ont la capacité pour devenir un bon directeur général, il suffit uniquement que des moyens soient mis à leur disposition par les politiques, tout en évitant de s’immiscer dans leur travail.
Mario Andresol persiste et signe que le retour d’un ancien DG ne fera pas l’affaire de la PNH. Il rappelle qu’il avait critiqué la nomination de Leon Charles par le président Jovenel Moise en violation de la loi cadre qui a créé la PNH. 

Si Mario Andresol est contre de son retour éventuel aux commandes de l’institution policière, d’autres ex-DG de la PNH par contre; ne l’entend pas de cette maniere. Certains serait même d’ailleurs en campagne pour un éventuel come back. En effet, selon nos informations, Mickerlabge Gédéon et Rameau Normil ont déjà établi des contacts avec certaines autorités pour faciliter leur retour à la tête de la PNH. Chacun essaie d’attirer le regard et convaincre les autorités à se pencher en leur faveur, malgré le fait qu’ils ont tous deux accusé un bilan négatif durant leur passage au commande de l’institution policière.

Pour le moment, quoique décrié par plus d’un, Leon Charles reste  encore le Directeur Général en poste de la PNH. Des voies continuent cependant de s’élever par des secteurs à travers tout le pays pour critiquer sa gestion et son incapacité à garantir la sécurité de la population.

Corvington Jean

Related Posts