août 1, 2021
Actualités

Diego-Netty : cette primeur, je ne peux pas la tweeter

La nouvelle m’a été confirmée vers deux heures du matin, ouf, j’étais dévasté déprimé et déboussolé en même temps. C’est la première fois de toute ma vie que j’ai versé autant de larmes. J’ai perdu mon père il y a 3 ans, j’étais très abattu mais ce double assassinat m’a profondément choqué. 

Diego Charles était comme un frère pour moi, on s’est échangé pendant la journée comme à l’accoutumé sur des sujets d’actualités, sur nos quotidiens et nos projets. Malheureusement, il est parti sur les balles des chevaliers de nuit. Je n’aurais  jamais eu le courage de poster cette info sur ma page et celle de Radio Métronome comme primeur, jamais. Les mots me manquent pour exprimer ma tristesse, ma douleur et mon indignation. Pendant un certain temps, j’ai dû laisser mon portable de côté pour ne pas tomber sur des messages ayant rapport avec ce drame.

Je suis resté dans les vapes pendant plus de 3 heures, littéralement inconscient… Antoinnette Duclaire (Netty) que j’ai connue à la faculté d’Ethonologie comme collègue étudiante, était une femme de conviction qui aimait son pays et qui a décidé d’y rester malgré les situations. Netty est partie dans ces conditions troublantes mais j’espère que cela ne va pas décourager les jeunes qui voyaient en elle une modèle pour jeter l’éponge. Cette double exécution traduit une fois de plus que le pays n’est pas dirigé et que les citoyens sont livrés à eux-mêmes. 

Que font nos dirigeants, nos soi-disant autorités, ou devrais-je dire de préférence nos prostituées politiques qui se contentent de rester au pouvoir malgré tout? Le pays se meurt, plus rien ne fonctionne, mais ils ne sont pas dérangés. Ils reçoivent mensuellement leurs chèques, ils exhibent leurs privilèges avec arrogance sous les yeux impassibles d’une population désabusée et c’est tout. Quelle honte ! Diego et Netty ont pris le chemin de l’éternité parce que le pays est livré aux bandits, aux malfrats, aux politiciens sans gênes, aux vidangeurs politiques, aux dirigeants insouciants, malhonnêtes et irresponsables. 

Non, non, jamais, Métronome n’aurait eu le courage de tweeter une telle info en premier.

Corvington Jean

Related Posts