septembre 20, 2020
Actualités

Grand-Gosier/Infrastructure: Le quatier de Bodarie finalement doté d’une place publique

Grâce au dévouement de l’organisation dénommée ” Réponse la jeunesse ” la commune de Grand-Gosier dispose déjà de deux places publiques. L’une à Oranger et l’autre à Bodarie pouvant acceuillir de nombreux événements tels que: conférences-débats, réunions organisationnelles, meeting politiques et autres programmes de divertissement.

En marge de l’inauguration de la place Lamercie Gilot à Bodarie, ce vendredi 14 Février, une modeste cérémonie s’est organisée. À travers son allocution, le docteur Rony Gilot dans un langage très famillier avec l’assistance, a fait toute une historicité du déroulement des travaux tout en remerciant tous ceux et toutes celles qui ont conjugé leurs forces et leurs énergies pour la finalisation de ces travaux.

“Le dispensaire, l’école nationale, le centre polyvalent, entre autres, tous ce sont mes œuvres. La place Lamercie Gilot porte le nom de ma mère, une femme qui avait tant travaillé pour faire de moi ce que je suis. Pour cela, je vous encourage d’envoyer vos enfants à l’école”, se vante docteur Gilot en s’adressant avec l’assistance.

De son côté, l’ingénieur Jude Celestin a également fait l’historicité de ce projet tout en félicitant le dévouement du groupe ” Réponse La jeunesse” qui, dit-il, est une organisation constante, conséquente et a une vision claire, basée sur le développement durable.
“Je compte sur la collaboration de tous les citoyens et toutes les citoyennes de Bodarie qui vont veuiller sur la propreté de cette place. Cet endroit vous appartient, vous devez vous même travaillez de la garder propre”, a tancé l’ancien candidat à la présidence d’Haïti.

L’idée de construire ces infrastructure récréatives est venue de la “Réponse La Jeunesse” cependant, sans le support financier du candidat malheureux aux dernières élections présidentielles, Jude Celestin et le Secrétaire général du sénat de la République Rony Gilot, la métérialisation de cette idée aurait été impossible, estime Smith Jean le coordonnateur de Réponse La Jeunesse.

Entre temps, la localité de Bodarie attend encore plus de support de ses dignes fils. Elle est dépourvue de toute infrastructure de base. La population vit dans des conditions extrêmement diffiles et n’a accès à presqu’aucun service de base.

Christophe Noël

Related Posts