décembre 1, 2020
Société

Haiti-Environnement: Quand le ministre Joseph Jouthe entend apporter sa touche

Le Ministère de l’Environnement a procédé ce lundi au lancement de l’Atelier de présentation et finalisation des guides méthodologiques pour les audits environnementaux et sociaux. Le lancement de cet atelier a été fait par le Ministre de l’Environnement M. Joseph JOUTHE. L’objectif de cet atelier est de présenter les éléments constitutifs du guide, les valider et recueillir les informations et commentaires de parties prenantes en vue de la finalisation du document.

L’environnement va mal. Les autorités en sont conscientes mais les problèmes demeurent. Comme ses prédécesseurs, le nouveau titulaire du ministère de l’Environnement Joute Joseph entend par cet atelier adresser un ensemble de problèmes auxquels fait face le milieu Haïtien. Cet engagement est celui non seulement du ministère mais du gouvernement. Cet atelier se veut un inventaire des différents problèmes auxquels fait face le secteur de l’environnement a expliqué le ministre Jouthe Joseph.

Le ministère de l’environnement a une fois de plus été traité en paria dans le nouveau budget national, pourtant les besoins sont énormes. Même si on allouait le budget national en entier, cela ne suffirait pas pour adresser les problèmes qui rongent notre environnement, tant la situation est grave. Cependant il ne faut pas baisser les bras pour autant renchérit-il.

Résoudre les problèmes environnementaux ici en Haïti doit passer par des décisions difficiles reconnait le ministre. D’ailleurs il a lui-même expliqué qu’après avoir fermé une carrière et remettre les concernés à la justice, il ne compte pas la quantité de demande de libération qu’il a reçu de part et d’autre. Le ministre dit compter sur la collaboration de la presse pour un meilleur engagement citoyen dans la gestion de l’environnement.

Rappelons que depuis des années ce même ministère a pris la décision par arrêté d’interdire l’entrée sur le sol haïtien des produits en styrofoam. Malgré les beaux discours, la situation reste inchangée et le littoral, les berges des rivières, les plages continuent d’être envahies par ces produits. Ce qui pousse plus d’un à s’interroger sur l’économie de cet atelier.

Azaine Mauryle/ métronome

Related Posts