décembre 3, 2020
Nationale

Haïti-Justice : Arrestation des huit individus armés, le commissaire Paul Eronce Vilard en a fait le point

Quelle était la véritable mission des huit individus lourdement armés arrêtés dimanche dernier par la police ? Voici la question à laquelle plus d’un se posait, alors que le pays était en pleine crise politique, soit plus d’une semaine de paralysie des activités. Exploitée à bon escient par l’opposition démocratique, le commissaire du gouvernement de Port au prince, a tenté de calmer les esprit en faisant le point, lors d’une conference de presse tenue ce mardi 19 février 2019 à son bureau.

D’entrée de jeu, le parquetier a rejeté d’un revers de main les rumeurs faisant croire que le ministre de la justice et de la sécurité publique, Roudy Aly s’était rendu dans le commissariat de Port-au-Prince pour exiger la libération de ses 7 ressortissants étrangers et l’haïtien avant leur transfert vers la direction centrale de la police judiciaire. Voulant balayer les rumeurs, il a toutefois précisé que lui en qualité de chef des OPJ, il était lui présent en vue de s’enquérir des informations relatives à l’arrestation de ces 8 huit individus, avant de répondre sur les accusations portées contre l’exécutif.

« L’exécutif n’a pas exercé de pression sur le commissaire Villard, je suis un professionnel qui fais son travail avec courage et loyauté a défendu le commissaire. Pour le moment, l’enquête de flagrance se poursuit en vue de savoir l’objectif de leur présence sur le sol haïtien, pour le compte de qui étaient ils dans le pays », promet le commissaire. Il dénonce par ailleurs les allégations de certaines institutions qui pointent du doigt l’exécutif dans le cadre de cette affaire. Il promet de tenir la population informée de ce dossier tout en l’invitant à faire confiance en la justice de son pays.

Rappelons que ces 8 hommes lourdement armés, dimanche 17 février 2019 par la police nationale d’Haïti, à Port-au-Prince, avec en possession, 6 fusils-mitrailleurs, 7 pistolets, des drones, des téléphones satellites, des gilets pare-balles et autres équipements de guerre ont été retrouvés en possession de ces individus.

Mauryle AZAINE.

Related Posts