août 1, 2021
Actualités

Haiti: “Le sang de Jovenel Moïse ne doit servir à la libération de la masse, selon le “Ministè Fanmi Colin”

Assassiné dans la matinée du 7 juillet 2021, cet acte barbare continue de provoquer de vagues réactions dans la presse haïtienne et des certains pays autres pays. De l’avis du “Ministè Fanmi Colin”, le sang du président qui été versé doit servir à la libération de la masse toujours en quête d’un mieux être.

Comme tout le reste de la population, les responsables du MFC se dit plonger dans une profonde tristesse suite à l’assassinat du président Jovenel Moïse, en sa résidence privée le 7 juillet dernier, à Pèlerin 5 où sa femme grièvement blessée reçoit des soins en terre étrangère.

Le MFC rappelle que le président Moïse est le 5ème chef d’État exécuté au pouvoir depuis l’indépendance d’Haïti. “Jean Jacques Dessalines, Sylvain Salnave, Cincinatus Leconte et Vilbrun Guillaume Sam sont tous des anciens Chefs d’État qui ont connu le même sort également. “Il n’est pas possible que le pays soit plongé dans une telle barbarie”, précise le MFC dans cette note datée du 10 juillet 2021.

“Ce sang devrait amener à la libération de la masse pris en otage depuis après l’indépendance par un petit groupe qui jouit toutes les richesses de la république”, poursuit-il.

Il présente ses sympathies à la famille présidentielle, l’épouse du défunt, Martine Moïse blessée lors de cette attaque qui reçoit des soins aux États-Unis.

Lire la note en suivant le lien :

https://drive.google.com/file/d/1j6jzi87koMAGemIrVmY7LAmVEPCiq0M_/view?usp=drivesdk

Related Posts