Accueil Nationale Haïti-Lutte contre les VBG : Des journalistes haïtiens s’engagent 

Haïti-Lutte contre les VBG : Des journalistes haïtiens s’engagent 

1197

Au terme d’un atelier de deux jours organisé par l’Association des journalistes haïtiens (AJH) les 22 et 23 novembre 2022, à l’hôtel Kinam de Pétion-Ville, des journalistes de différents medias de la région métropolitaine de Port-au-Prince se sont engagés à lutter contre les violences basées sur le genre (VBG).

Cet engagement passera par la réalisation d’émissions thématiques, de reportages, d’enquêtes, entre autres, sur les violences basées sur le genre. Outillés du code de déontologie des medias et des journalistes haïtiens, du guide pratique journalistique sur les VBG, les participants comptent porter dans l’opinion tous types de sujets sur les VBG en vue de sensibiliser la population sur cette thématique peu traitée dans le medias.

Sur une trentaine de propositions de sujets, les une plus originales et pertinentes que les autres, dix reportages ont été retenus et leur production sera financée grâce à un appui du Fond des Nations-Unies pour la population (FNUAP).

« C’est déjà une bonne chose que nous puissions encourager les journalistes à mettre en avant des sujets sur la problématique des VBG. Leur engagement témoigne d’un grand besoin de diversifier le contenu de ce qui se dit dans les medias » a martelé M. Jacques Desrosiers, Secrétaire général de l’Association des journalistes haïtiens.

Les femmes ne sont pas toujours conscientes qu’elles sont exploitées au quotidien. Parfois, en toute innocence, elles se laissent faire pourtant elles subissent systématiquement un ou plusieurs types de VBG. Pour changer la tendance, la contribution des journalistes est déterminante.

« Certaines pratiques ont la vie dure. Le changement de mentalité nécessite une bonne dose de conscientisation qui ne sera possible que grâce au support et l’implication des journalistes et des medias » a rappelé Marie Josée Salomon, responsable du volet genre au FNUAP.

Conscients du rôle qu’ils peuvent jouer dans la lutte contre les VBG, plusieurs participants projettent de mieux traiter les sujets en rapport avec cette thématique. Pour Jean Elie Paul, journaliste à Alter Radio, qui anime depuis plusieurs années une émission sur les femmes, ces deux jours d’atelier ont raffermi son engagement qui est celui de porter le plus loin possible la voix des femmes.

L’Association des journalistes haïtiens (AJH) a pu réaliser cette activité en partenariat avec le Ministère à la condition féminine et aux droits des femmes et le Fond des Nations-Unies pour la population.

Jacky Marc

Article précédentAriel Henry, le Tout-Puissant!
Article suivantJoel Kawly, puissant homme d’affaires du Sud’Est, mis aux arrêts par la PNH