septembre 24, 2020
Actualités

Haïti-opposition : Le pays sera « lock » à nouveau vendredi

L’opposition politique ne chôme pas. En effet, après une semaine et demie de paralysie des activités et de violentes manifestations, visant le départ du président Jovenel Moise au pouvoir, l’opposition politique annonce pour vendredi prochain la reprise des mobilisations dans les rues de la capitale.

Le secteur dit démocratique et populaire est clair : « Jovenel Moise doit partir et il partira », précise André Michel, porte parole dudit secteur.

Comme d’habitude, après le secteur dit démocratique vient le tour des organisations proches de l’opposition. Ces dernières, lors d’une conférence de presse sont unanimes.

Saint Fleur Edouard, porte parole des organisations proches de l’opposition vont dans le même sens tout en dénonçant ce qu’il appelle les manœuvres du président Jovenel Moise à garder le pouvoir. Il cite pour preuves les huit mercenaires arrêtés dimanche dernier. Un dossier déjà exploité à bon escient par l’opposition. Jovenel doit partir, a conclu l’allier de l’opposition.

Pour sa part, Etzer Jean Louis, comme il l’avait fait le 6 février dernier, exhorte la population à se préparer pour les prochains jours. Selon lui, ce qui s’était passé la semaine allant du 7 au 18 Févier n’est autre que l’ombre des choses à venir. Il invite la population à se préparer en conséquence.

L’opposition politique sera-t-elle capable de réitérer le coup de la semaine dernière au président Jovenel Moise ? Réponse dans les prochains jours.

Related Posts