octobre 18, 2021
Actualités

Justice pour Jovenel Moïse: Jean-Charles Moïse comme porte-drapeau

À l’initiative de plusieurs organisations politiques et de la société civile du Nord, des centaines de personnes ont parcouru plusieurs rues du Cap-Haïtien pour exiger que justice soit rendue au président Jovenel Moïse, assassiné le 7 Juillet dernier.

Le leader de Pitit Dessalines, Moïse Jean-Charles, se fait briller par sa présence au sein de cette manifestation en réclamant justice pour Jovenel Moïse.
” Nous sommes ici aujourd’hui pour prouver au monde entier que nous voulons justice pour Jovenel Moïse. Nous devons moderniser le système politique, on ne doit pas tuer quelqu’un pour son opinion politique” a déclaré Moïse Jean-Charles.

Déjà un mois depuis l’assassinat brutal du président Moïse, la justice haïtienne n’est toujours pas mise en branle pour que la lumière soit faite sur ce dossier, a déploré les partisans et sympathisans du défunt président qui menacent de garder haut le flambeau de la mobilisation pacifique. L’ancien sénateur du Nord lui aussi n’entend pas baisser pavillon. “Si les autorités en place ne veulent pas que justice soit triomphée dans le dossier de l’assassinat de Jovenel Moïse, moi je veux rassurer la famille Moïse que je ferai tout pour que ce crime crapuleux ne reste pas impuni” a fait savoir Moïse Jean-Charles qui a fait savoir que l’assassinat de Jovenel Moïse doit l’interpeller et de fait, l’interpelle.

Jusqu’à ce samedi 7 Août, les haïtiens n’ont pas encore eu la chance de savoir qui sont les auteurs intellectuels de cet assassinat, sinon que plusieurs personnes ont été arrêtées et des dizaines de suspects sont en cavale. Alors que selon plus d’un, ces personnes soupçonnées ne sont pas en mesure de financer une telle opération.

Entre temps qui a financé l’opération? C’est une question qui ne cesse de se poser. Seule la justice peut répondre à cette interrogation, tandis que le rapport de la Direction centrale de la police judiciaire (DCPJ) a été déjà achéminé au cabinet d’instruction de Port-au-Prince, l’information dont dispose Radio Métronome; aucun juge d’instruction ne veut instruire ce dossier.

Christophe Noël

Related Posts