novembre 25, 2020
Actualités

Le Constat du juge ne va rien changer pour Céant selon Mme Manigat

Historique. Alors que le Premier ministre, Jean Henry Céant s’est présenté à la chambre haute suite à son interpellation, ce lundi 18 mars, parallèlement, la chambre basse tenait séance et inflige un vote de censure au notaire de Bourdon avec 93 voix pour, 6 contre et 3 abstentions.

Logiquement, avec ce vote, il n’est plus à la tête de la Primature en attendant qu’il soit remplacé. Cependant, le Sénat de la République n’entend pas vendre si facilement sa peau et encore moins le principal concerné.

Si le président du Sénat, Carl Murat Cantave annonce la mise en continuation de la séance pour mercredi prochain, Jean Henry Céant, homme de lois, avant de quitter le Sénat a fait venir un juge de paix pour constater sa présence au sein du grand corps. Ce qui pousse plus d’un à se questionner sur les véritables intentions de Monsieur Céant.

Intervenant à cette question, Mme Mirlande Hyppolite Manigat, constitutionnaliste, explique que l’acte qu’a posé Monsieur Céant ne va rien changer. Ça servira de mémoire, peut-être à Monsieur Céant s’il veut écrire quelque chose dans le futur. Il l’a fait pour son honneur mais ne croit pas que ça va changer la donne. Si le Sénat avait quorum, il pourrait au moins sauver le PM. Quant à la séance prévue mercredi au Sénat, Mme Manigat, parle d’une chose inédite.

Très sceptique par rapport à cette situation, l’ancienne Première dame dit prévoir de jours sombres pour le du pays. Personne ne sait où cela arrivera, a t-elle ajouté. Le débat est lancé.

Related Posts