septembre 24, 2020
Nationale

Le maire de Jacmel passe une sale couche à Joseph Lambert

Le maire titulaire de la commune de Jacmel Macky Kessa s’est montré très virulent à l’égard du président du Sénat. Avec des propos pour le moins incendiaires, M. Kessa n’est du tout pas tendre à l’égard de Joseph Lambert qu’il qualifie de tous les maux du monde. Une affaire de construction de route est à la base de cet iènième différend entre les deux hommes.

L’animal politique s’est lui-même chargé de contruire certains tronçons de route dans la commune de Jacmel et fait savoir qu’il a lui même finances ces travaux. Backoe loader, pelles mécaniques, camions, bascules, entre autres, l’animal politique a mobilisé ses troupes et matériels pour réaliser ces tronçons sans informer le premier citoyen de la ville de Jacmel. Furieux, Macky Kessa a fait une sortie fracassante pour cracher sa colère et demande à M. Lambert de prendre sa place comme maire et lui, il irait siéger au Parlement. Il a même passé en dérision le numéro un du pouvoir législatif qu’il qualifie d’imcompétent et réclame sa démission à la tête du Sénat.

L’édile de la commune de Jacmel, opposant de première heure du sénateur du Sud’Est, demande au leader du parti Konbit nasyonal (Kona) de se retracter. Il promet de construire des tronçons de route par ci par là comme si c’était lui le maire, déplore Macky Kessa. Ce dernier se questionne sur la provenance des fonds utilisés pas Joseph Lambert pour financer ces travaux. Il met en garde le sénateur Lambert contre ces dérives. Je ne suis ni le député Ketel Jean Philippe, ni les sénateurs Ricard Pierre et Dieupie Chérubin, conclut-il.

Related Posts