novembre 25, 2020
Actualités

Les CASEC du Sud-Est prêts à refouler le macadam

L’association des CASEC du Sud-est (ACASE) continue de cracher leur colère face à l’Etat central qui refuse de satisfaire leurs revendications. Ces CASEC exigent de l’Etat le salaire de plusieurs mois et de déposer sur le compte de leur bureau l’enveloppe d’un million de gourdes voté dans le budget et alloué à chaque Cartel. «Une somme qui leur revient de droit», a déclaré Lissage Généus, président de l’association des CASEC de Belle-Anse, en même temps vice-président des CASEC du Sud-est.

Il critique le comportement des responsables du ministère de la Planification qui traitent ces élus locaux en parents pauvres. Alors que le MPCE fournit aux maires les cinq millions de gourdes prévues pour les collectivités dans la loi de finance, le montant alloué aux Casec n’est toujours pas disponible.

Le vice-président des CASEC du Sud-est a fait savoir que dans les jours qui viennent, les CASEC du département intensifieront la mobilisation pour forcer les responsables étatiques de débloquer le montant tel que voté pour le développement des sections communales.

Related Posts